Une semaine sans Smartphone ? Ils l’ont fait !

addicts du smartphone

Que serait la vie sans smartphone ? La question peut surprendre mais ce petit bijou de technologie est devenu un élément central de notre existence au point de s’immiscer dans chaque parcelle de nos actions quotidiennes. La famille Laurent en a fait les frais et a pu mesurer à quel point il est difficile de se passer de cet appareil durant toute une semaine.

Les smartphones, et au premier rang desquels figure le mythique Iphone, ont littéralement envahi notre vie au point d’avoir généré une pathologie connue sous le nom de nomophobie qui désigne la peur de ne pas avoir son smartphone et de se sentir déconnecté des réseaux sociaux. Sans aller jusqu’à cet excès, la famille Laurent a vraiment réalisé la place prépondérante du smartphone et de l’étendue de ses possibilités d’emploi au cours de cette semaine d’ « abstinence ». Qu’il s’agisse des parents, de la jeune adolescente ou du petit dernier, chacun trouve dans son smartphone des finalités qui lui sont propres.

Avec cette absence de smartphone pendant une semaine, ce n’est pas sa fonction principale, à savoir la téléphonie, qui manque le plus aux différents membres de la famille mais bel et bien tout ce flot d’applications en tout genre à la fois ludiques, pratiques dont il est de plus en plus difficile de se passer.

Le père ne pourra ainsi plus consulter les actualités qui défilent en permanence sur son écran mais devra faire l’effort de patienter jusqu’au journal de 20h ou d’acheter un journal dans la presse de proximité.

Pour la mère, difficile de se priver de son application favorite de cuisine qui l’aidait, sans qu’elle ait à ouvrir le moindre livre de cuisine, à accéder à des milliers d’idées de recettes en l’espace de quelques instants.

Pour la jeune fille, le constat est tout aussi amer. Pour continuer à échanger avec ses amies et discuter des tout derniers potins, fini l’échange à chaud au moyen du smartphone. Elle doit, le temps d’une semaine, se réapproprier l’utilisation de son ordinateur fixe. Si la navigation est bien plus facile que sur téléphone, force est de constater que rien ne vaut la possibilité de communiquer n’importe où et n’importe quand.

Pour le petit dernier, pas évident non plus de se passer de son Iphone pendant une longue semaine. Lui qui adore par-dessus-tout jouer à des jeux mobiles dès qu’il en a l’occasion, le fait de ne pas avoir son smartphone sous la main est un véritable supplice.

Fort heureusement, au terme d’une semaine éprouvante pendant laquelle la famille Laurent a dû, tant bien que mal, réapprendre à vivre sans smartphone, les retrouvailles avec le précieux appareil sont chaleureuses. Sans pour autant aller jusqu’à une situation d’extrême dépendance qui peut éventuellement couper l’individu du reste du monde, la famille Laurent a véritablement intégré l’usage du smartphone dans son mode de vie.

La grande richesse de cet outil aux fonctionnalités sans cesse plus innovantes est d’offrir une infinité d’utilisation allant du jeu à la culture en passant par la communication et les informations utiles. Il n’est guère étonnant qu’aujourd’hui, le smartphone dispose d’une côte de popularité allant crescendo. Formidable fenêtre sur le monde, ce téléphone nouvelle génération est aujourd’hui un membre à part entière de la famille Laurent qui s’offre ses services en n’importe quelle occasion.

Cette semaine de régime sec a démontré d’éclatante façon à quel point ce trésor technologique a pris une place de tout premier ordre dans notre vie et dans la façon dont nous échangeons avec les autres.

 

Laisser un commentaire