Thérapies comportementales: La psychologie 3.0

Psychologist having session with her patient in her private consulting room

Ce qu’il faut savoir sur les thérapies comportementales et cognitives

Les TCC (thérapies comportementales et cognitives) sont des traitements basés sur la psychologie scientifique. Elles ont pour spécificité de traiter les difficultés rencontrées par le patient dans sa vie quotidienne en lui proposant des protocoles suivants :

– une thérapie comportementale constituée par des exercices mentaux visant à entraîner le patient à mieux maîtriser son comportement émotionnel lorsqu’il rencontre les situations qui sont à l’origine de ses difficultés. Le patient peut ainsi mieux analyser les problèmes qu’il rencontre ainsi que leurs conséquences et acquérir des réactions plus appropriées tout en réduisant ses tensions psychologiques.
– une évaluation régulière de sa progression

La psychologue Delphine Py, spécialisée en TCC, nous explique que pendant le traitement, le patient est placé par le psychologue en face des situations qui le rendent anxieux. La thérapie commence par un placement du patient face aux situations les moins anxiogènes, puis le caractère anxiogène des situations est accru progressivement jusqu’à ce que le patient soit placé face à un cas qui le faisait paniquer. Le patient retrouve ainsi peu à peu une meilleure maîtrise de ses réactions, car il découvre que les situations qui l’angoissaient ne présentent en réalité aucun risque. Le traitement est complété par des séances de relaxation ainsi que par des thérapies cognitives qui aident à corriger les pensées négatives et à mieux connaître ses capacités réelles. Il résulte que le patient est moins stressé, car ces pensées sont plus adéquates par rapport à la réalité, que son comportement est plus adapté et qu’il surmonte peu à peu les inhibitions qui l’amenaient à des comportements d’évitement.

Ces traitements qui sont validés scientifiquement sont indiqués notamment dans les cas suivants :
– difficultés à surmonter le stress, tant dans la vie professionnelle que dans la vie privée
– manifestations anxieuses
– phobies diverses (notamment phobies sociales)
– tendance à paniquer ou à perdre son sang-froid
– troubles obsessionnels compulsifs
– stress post-traumatique qui se rencontre chez les victimes d’accidents de la route
– dépressions graves
– insomnie
– situation de dépendance et conduites additives (ainsi, ces traitements peuvent aider à cesser de fumer)

D’autre part, les tcc peuvent aussi être proposées aux enfants qui souffrent par exemple de phobie scolaire ou de troubles de l’attention.

Le plus souvent, les thérapies comportementales et cognitives sont assez brèves, leur durée variant entre quelques semaines et quelques mois. Les séances peuvent être individuelles ou se dérouler en groupe. Ce type de traitement est souvent plus efficace que d’autres formes de psychothérapies ou que la psychanalyse, car il permet de s’attaquer directement à une difficulté au lieu de rechercher son l’origine, ce qui risque de durer plusieurs années. En conséquence, si vous souffrez de l’un des troubles visés ci-dessus, consultez un psychologue qui étudiera avec vous l’opportunité d’une thérapie tcc.